En passant :  Les sottises d'un imbécile valent bien les imbécillités d'un sot ; quant au reste, ce n'est rien que stupidité.  Soulignac
Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Librairie fermée
librairie1.gif
LIBRAIRIE EN LIGNE
DE FORNAX
Suite à un grave
dysfonctionnement dans la gestion des commandes, la librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre.
Catalogue général
Typo et alentours
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
100 Abonnés
Calendrier
Bienvenue sur Fornax

Fornax éditeur

est un éditeur artisan établi en Champagne (dans le petit village de Bannes)
et en Île de France (dans le petit village de Paris).

 
L'atelier de Bannes  L'atelier de Bannes

L'atelier de Bannes.

L'atelier de Paris  L'atelier de Paris

L'atelier de Paris.

 

 Fornax n'édite que de la littérature – illustrée ou non d'estampes – suivant les goûts et humeurs de Christian Laucou qui préside à ses destinées. Ceux-ci le portent (sans exclusive) vers la littérature contemporaine et celle qu'il appelle « de l'entre deux guerres » (comprendre entre 1870 et 1914).

 Christian Laucou, typographe traditionnel au plomb et imprimeur, conçoit tous les livres de Fornax et en imprime la quasi totalité. Il est aussi imprimeur à façon en typographie et pédagogue. On trouvera toutes les informations au sujet de ces deux activités sur son site professionnel : cls-typo.

 Plumitif discret, il lui arrive aussi de commettre de la littérature ; il prend alors le nom de Christian Soulignac afin de séparer l'activité littéraire de l'activité éditoriale. Il tient plus ou moins régulièrement un blog orienté typographie, principalement la « typo des rues ». On en trouve les derniers billets ci-dessous.

Les 2 derniers billets
Nouveaux vœux et nouvelle présentation  -  par cls

2017, du neuf

Nouvelle année, nouveaux vœux, nouvelle carte. Routine ? Sans doute, mais l'aube d'une nouvelle année provoque l'oubli des bilans désastreux et réveille en nous l'espoir du changement positif. Espérons, donc.

Nouvelle année, nouvelle présentation de ce site également. On y travaille depuis l'été dernier. Tout n'est pas encore fini, peaufiné, il reste encore des détails à arranger mais il faut bien se jeter à l'eau à un moment ou à un autre. Et le cap de la nouvelle année a paru un moment favorable.

Nouveaux billets dans ce blog... ne pas oublier de lire celui qui se trouve juste sous celui-ci, nouveau également.

2017, du neuf

Nouvelle année, nouveaux vœux, nouvelle carte. Routine ? Sans doute, mais l'aube d'une nouvelle année provoque l'oubli des bilans désastreux et réveille en nous l'espoir du changement positif. Espérons, donc.

Nouvelle année, nouvelle présentation de ce site également. On y travaille depuis l'été dernier. Tout n'est pas encore fini, peaufiné, il reste encore des détails à arranger mais il faut bien se jeter à l'eau à un moment ou à un autre. Et le cap de la nouvelle année a paru un moment favorable.

Nouveaux billets dans ce blog... ne pas oublier de lire celui qui se trouve juste sous celui-ci, nouveau également.

Fermer

Publié le 18/01/2017 @ 20:22  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Quelques livres  -  par cls

De quelques livres...
... en relation avec le webmestre de ce site

« Ouais, se passe plus grand chose chez Fornax ! » entend-on murmurer dans les environs, et peut-être même plus loin encore. Certes, ce n'est pas totalement faux, mais ce n'est pas tout à fait vrai pour autant. Certes, le rythme s'est ralenti, mais il ne s'est pas arrêté. Certes, sur 2015, il vaut mieux passer, car il ne s'est rien passé, du moins chez Fornax (on est prié d'arrêter les ricanements qui fusent dans le fond). En 2016, en revanche, c'est tout différent. Deux publications en plus de la traditionnelle carte de vœux (pour la première fois sous forme de carte et non pas de petit livre). La première publication est totalement terminée, la deuxième — qui aurait dû être terminée en décembre dernier — est encore en cours d'impression. Un retard presque indépendant de l'insu de notre plein gré. Il est trop tôt pour gloser de la deuxième publication, mais on ne va pas se gêner pour parler de la première. Et pas plus tard que maintenant !

Lettre à Arthur Mallet

Raymond Callemin ? Allez, on explique pour les plus jeunes et pour ceux qui ont oublié leur histoire des faits divers. Raymond Callemin était plus connu dans les journaux sous le nom de Raymond la Science, il était l'un des membres influents de ceux qu'on a appelés la bande à Bonnot, qui a sévi au début du xxe siècle, entre 1911 et 1912. Callemin, au sein de la bande, a participé à une grande invention — du moins pour les truands – qui fait encore recette de nos jours : le braquage en automobile. Mais il était aussi typographe et c'est pour cela qu'on l'a publié. Il a écrit sa lettre à Arthur Mallet (un autre typographe) alors qu'il était en prison en attente de son procès. Il a été condamné, puis guillotiné le 21 avril 1913. Il avait 23 ans.

Aucune production en 2015 ? Pas totalement exact. L'année en a vu une chez Des barbares, petite structure éditoriale peu productive, co-dirigée avec Éric Dussert.

Les Petits-Neveux de Gulliver

Un roman des années 1830 par Émile Bouchery (auteur trop peu connu, hélas), dans la veine des histoires du baron de Münchhausen. Avec une superbe postface d'une cinquantaine de pages plus que bien documentée par un Christian Soulignac en grande forme (qu'on se le dise).

Et pendant ce temps, Christian Laucou, il dormait ? Non, bien sûr. Il écrivait du technique. Bien sûr, pour beaucoup, c'est bien moins passionnant que la littérature ou l'histoire littéraire, mais ce n'est pas sans intérêt non plus... pour d'autres. Il a participé à l'Histoire de l'écriture typographique dont le cycle est désormais terminé. Un petit rappel au sujet du volume dont on a déjà un peu parlé ici, et l'annonce des deux suivants et derniers.

Histoire de l'écriture typographique, le 19e siècle français

Participation dans ce volume : l'essentiel des apports autour de la technologie.

Histoire de l'écriture typographique, le 20e siècle de 1900 à 1950

Participation dans ce volume : un chapitre, Les innovations techniques de 1900 à 1945.

Histoire de l'écriture typographique, le 20e siècle de 1950 à 2000

Participation dans ce volume : deux pauses, Classification des caractères et catalogage des fontes et Jouons avec les lettres.

La sortie de ces deux derniers volumes a donné lieu à une journée d'étude le 7 décembre 2016 à l'École des chartes autour de la lettre d'imprimerie, à l'occasion de la sortie du coffret complet de l'Histoire de l'écriture typographique (à acheter d'urgence, si on s'intéresse à ce genre de choses).

Coffret Histoire de l'écriture typographique

Bon. Maintenant c'est tout ? Parce que... ça commence à faire long. Avec le CLS c'est toujours comme ça, c'est tout ou rien. Il garde le silence pendant des années et puis d'un seul coup, il bavarde à ne plus en finir...

Euh, on va dire que c'est fini. Ou presque. Plus rien de lui mais un peu sur lui, ou plutôt sur une image de lui. On l'a « personnagisé ». On vous avais parlé, voici un petit bout de temps, de Signé Fornax de Pierre Laurendeau, un recueil de nouvelles policières où l'on voyait évoluer Christian Laucou, Christian Soulignac et l'inspecteur Fornax, un policier qui n'intervient que dans des affaires où l'on trouve de la typographie. Une nouvelle nouvelle du même auteur avec le même inspecteur a vu le jour récemment, dans le recueil Anthologie, Naissance des Deux Crânes, titrée « Le Crâne typographique ». Voilà. On n'épilogue pas. On termine ici.

Signé Fornax

Anthologie, Naissance des Deux Crânes

cls

De quelques livres...
... en relation avec le webmestre de ce site

« Ouais, se passe plus grand chose chez Fornax ! » entend-on murmurer dans les environs, et peut-être même plus loin encore. Certes, ce n'est pas totalement faux, mais ce n'est pas tout à fait vrai pour autant. Certes, le rythme s'est ralenti, mais il ne s'est pas arrêté. Certes, sur 2015, il vaut mieux passer, car il ne s'est rien passé, du moins chez Fornax (on est prié d'arrêter les ricanements qui fusent dans le fond). En 2016, en revanche, c'est tout différent. Deux publications en plus de la traditionnelle carte de vœux (pour la première fois sous forme de carte et non pas de petit livre). La première publication est totalement terminée, la deuxième — qui aurait dû être terminée en décembre dernier — est encore en cours d'impression. Un retard presque indépendant de l'insu de notre plein gré. Il est trop tôt pour gloser de la deuxième publication, mais on ne va pas se gêner pour parler de la première. Et pas plus tard que maintenant !

Lettre à Arthur Mallet

Raymond Callemin ? Allez, on explique pour les plus jeunes et pour ceux qui ont oublié leur histoire des faits divers. Raymond Callemin était plus connu dans les journaux sous le nom de Raymond la Science, il était l'un des membres influents de ceux qu'on a appelés la bande à Bonnot, qui a sévi au début du xxe siècle, entre 1911 et 1912. Callemin, au sein de la bande, a participé à une grande invention — du moins pour les truands – qui fait encore recette de nos jours : le braquage en automobile. Mais il était aussi typographe et c'est pour cela qu'on l'a publié. Il a écrit sa lettre à Arthur Mallet (un autre typographe) alors qu'il était en prison en attente de son procès. Il a été condamné, puis guillotiné le 21 avril 1913. Il avait 23 ans.

Aucune production en 2015 ? Pas totalement exact. L'année en a vu une chez Des barbares, petite structure éditoriale peu productive, co-dirigée avec Éric Dussert.

Les Petits-Neveux de Gulliver

Un roman des années 1830 par Émile Bouchery (auteur trop peu connu, hélas), dans la veine des histoires du baron de Münchhausen. Avec une superbe postface d'une cinquantaine de pages plus que bien documentée par un Christian Soulignac en grande forme (qu'on se le dise).

Et pendant ce temps, Christian Laucou, il dormait ? Non, bien sûr. Il écrivait du technique. Bien sûr, pour beaucoup, c'est bien moins passionnant que la littérature ou l'histoire littéraire, mais ce n'est pas sans intérêt non plus... pour d'autres. Il a participé à l'Histoire de l'écriture typographique dont le cycle est désormais terminé. Un petit rappel au sujet du volume dont on a déjà un peu parlé ici, et l'annonce des deux suivants et derniers.

Histoire de l'écriture typographique, le 19e siècle français

Participation dans ce volume : l'essentiel des apports autour de la technologie.

Histoire de l'écriture typographique, le 20e siècle de 1900 à 1950

Participation dans ce volume : un chapitre, Les innovations techniques de 1900 à 1945.

Histoire de l'écriture typographique, le 20e siècle de 1950 à 2000

Participation dans ce volume : deux pauses, Classification des caractères et catalogage des fontes et Jouons avec les lettres.

La sortie de ces deux derniers volumes a donné lieu à une journée d'étude le 7 décembre 2016 à l'École des chartes autour de la lettre d'imprimerie, à l'occasion de la sortie du coffret complet de l'Histoire de l'écriture typographique (à acheter d'urgence, si on s'intéresse à ce genre de choses).

Coffret Histoire de l'écriture typographique

Bon. Maintenant c'est tout ? Parce que... ça commence à faire long. Avec le CLS c'est toujours comme ça, c'est tout ou rien. Il garde le silence pendant des années et puis d'un seul coup, il bavarde à ne plus en finir...

Euh, on va dire que c'est fini. Ou presque. Plus rien de lui mais un peu sur lui, ou plutôt sur une image de lui. On l'a « personnagisé ». On vous avais parlé, voici un petit bout de temps, de Signé Fornax de Pierre Laurendeau, un recueil de nouvelles policières où l'on voyait évoluer Christian Laucou, Christian Soulignac et l'inspecteur Fornax, un policier qui n'intervient que dans des affaires où l'on trouve de la typographie. Une nouvelle nouvelle du même auteur avec le même inspecteur a vu le jour récemment, dans le recueil Anthologie, Naissance des Deux Crânes, titrée « Le Crâne typographique ». Voilà. On n'épilogue pas. On termine ici.

Signé Fornax

Anthologie, Naissance des Deux Crânes

cls

Fermer

Publié le 18/01/2017 @ 12:41  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La dernière nouvelle
Louis-Antoine de Caraccioli et Catherine Chauvel - par cls le 03/04/2012 @ 20:50
Le Sommeil
par Louis-Antoine de Caraccioli.


Le Sommeil.

« Le dernier ouvrage publié par Fornax... Pour une fois ce n'est ni un auteur contemporain ni un auteur du XIXe siècle. » disait-on dans cette même rubrique, voici peu de temps, lors de la sortie du précédent ouvrage. Eh bien, on peut dire exactement la même chose de l'ouvrage présenté ici. Le marquis Louis-Antoine (de) Caraccioli (1719-1803), un peu philosophe, un peu précepteur, un peu colonel au service du roi de Pologne, un peu ami de Ganganelli connu comme pape sous le nom de Clément XIV, et beaucoup polygraphe était un homme haut en couleur. Si tant haut en couleur qu'il n'hésita pas, par trois fois (peut-être quatre), à publier des livres imprimés en couleur. Avec Le Livre à la mode, première édition imprimée en vert, deuxième édition imprimée en rouge, et avec Le Livre de quatre couleurs, imprimé comme son titre l'indique, il fut le premier à notre connaissance à faire imprimer des textes entiers — et non pas des lettrines ou des phrases isolées (généralement en rouge) — dans une autre couleur que le noir.
Cela dit, si son œuvre s'arrêtait ici, elle n'aurait d'autre portée que celle de la curiosité et de la fantaisie. Il écrivit, et fit imprimer en noir, une foule d'autres livres sur les sujets les plus divers quoique très conformes aux préceptes de la religion catholique. Parmi ceux-ci, un Tableau de la Mort dont le Sommeil ci-dessus est le chapitre 11.
Là, bien sûr, on voit venir le lecteur facécieux: « L'éditeur balance, dans son XVIIIe siècle et dans sa philosophie, entre le Thanatos caracciolien et l'Eros henrionesque». Ce n'est pas faux ; d'ailleurs la vie est ainsi faite qui balance sans cesse de l'un à l'autre (constatation facile et philosophie de pacotille).
Quelques points d'intérêt autour de cette publication pour terminer :
• En cherchant un peu, on pourrait trouver des prémices à la pensée freudienne dans certains passages de ce Sommeil.
• On assiste, avec cette petite publication, à la réapparition des Éditions du Fourneau ensommeillées depuis 1998. Mais que veut dire ce réveil avec un Sommeil, qu'elles vont se réendormir ? Pas sûr !
• L'OuTypoPo nous montre aussi le bout de son nez puisqu'on s'est ingénié à mettre en couleur (toujours elle, elle revient) un mot par page afin de constituer, de mot en mot coloré, une manière d'infratexte de celui du marquis.

Louis-Antoine de Caraccioli, Le Sommeil. 32 pages format 6,5 x 14,8 cm, imprimé en couleur. 8 €.

Catherine Chauvel, auteur

La Stratégie du chocolat.

Bien différent du précédent est l'ouvrage de Catherine Chauvel publié aux éditions Anisther. Il s'agit d'un conte pour enfants que les grands auront aussi plaisir à découvrir s'ils ont gardé en eux une part de leurs jeunes années. Un conte de circonstance à l'époque des réjouissances chocolatières de Pâques.
Et si, un beau jour (un jour du genre : il était une fois), les poules, les œufs et les lapins en chocolat de Pâques décidaient de ne plus se laisser manger par personne ?
C’est ce que nous raconte cette histoire...

... illustrée, comme il se doit, de dessins de nos deux éditrices.
On connaissait Catherine Chauvel comme relieur, il faudra apprendre à la connaître auteur.

Catherine Chauvel, La Stratégie du chocolat. 32 pages format 14 x 14 cm, imprimé en couleur. 12 €.
Le Sommeil
par Louis-Antoine de Caraccioli.


Le Sommeil.

« Le dernier ouvrage publié par Fornax... Pour une fois ce n'est ni un auteur contemporain ni un auteur du XIXe siècle. » disait-on dans cette même rubrique, voici peu de temps, lors de la sortie du précédent ouvrage. Eh bien, on peut dire exactement la même chose de l'ouvrage présenté ici. Le marquis Louis-Antoine (de) Caraccioli (1719-1803), un peu philosophe, un peu précepteur, un peu colonel au service du roi de Pologne, un peu ami de Ganganelli connu comme pape sous le nom de Clément XIV, et beaucoup polygraphe était un homme haut en couleur. Si tant haut en couleur qu'il n'hésita pas, par trois fois (peut-être quatre), à publier des livres imprimés en couleur. Avec Le Livre à la mode, première édition imprimée en vert, deuxième édition imprimée en rouge, et avec Le Livre de quatre couleurs, imprimé comme son titre l'indique, il fut le premier à notre connaissance à faire imprimer des textes entiers — et non pas des lettrines ou des phrases isolées (généralement en rouge) — dans une autre couleur que le noir.
Cela dit, si son œuvre s'arrêtait ici, elle n'aurait d'autre portée que celle de la curiosité et de la fantaisie. Il écrivit, et fit imprimer en noir, une foule d'autres livres sur les sujets les plus divers quoique très conformes aux préceptes de la religion catholique. Parmi ceux-ci, un Tableau de la Mort dont le Sommeil ci-dessus est le chapitre 11.
Là, bien sûr, on voit venir le lecteur facécieux: « L'éditeur balance, dans son XVIIIe siècle et dans sa philosophie, entre le Thanatos caracciolien et l'Eros henrionesque». Ce n'est pas faux ; d'ailleurs la vie est ainsi faite qui balance sans cesse de l'un à l'autre (constatation facile et philosophie de pacotille).
Quelques points d'intérêt autour de cette publication pour terminer :
• En cherchant un peu, on pourrait trouver des prémices à la pensée freudienne dans certains passages de ce Sommeil.
• On assiste, avec cette petite publication, à la réapparition des Éditions du Fourneau ensommeillées depuis 1998. Mais que veut dire ce réveil avec un Sommeil, qu'elles vont se réendormir ? Pas sûr !
• L'OuTypoPo nous montre aussi le bout de son nez puisqu'on s'est ingénié à mettre en couleur (toujours elle, elle revient) un mot par page afin de constituer, de mot en mot coloré, une manière d'infratexte de celui du marquis.

Louis-Antoine de Caraccioli, Le Sommeil. 32 pages format 6,5 x 14,8 cm, imprimé en couleur. 8 €.

Catherine Chauvel, auteur

La Stratégie du chocolat.

Bien différent du précédent est l'ouvrage de Catherine Chauvel publié aux éditions Anisther. Il s'agit d'un conte pour enfants que les grands auront aussi plaisir à découvrir s'ils ont gardé en eux une part de leurs jeunes années. Un conte de circonstance à l'époque des réjouissances chocolatières de Pâques.
Et si, un beau jour (un jour du genre : il était une fois), les poules, les œufs et les lapins en chocolat de Pâques décidaient de ne plus se laisser manger par personne ?
C’est ce que nous raconte cette histoire...

... illustrée, comme il se doit, de dessins de nos deux éditrices.
On connaissait Catherine Chauvel comme relieur, il faudra apprendre à la connaître auteur.

Catherine Chauvel, La Stratégie du chocolat. 32 pages format 14 x 14 cm, imprimé en couleur. 12 €.

Fermer



Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête

Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres de la semaine
Le Petit dernier...

Raymond Callemin
Lettre
à Arthur Mallet

frnx-259.jpg


8 pages, format 9,7 x 20 cm.
50 exemplaires.
45 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 1937738 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes – France